« La République au cœur des territoires ruraux »


Paulhan, le 27 janvier 2015

AML2

Allons Enfants a organisé à Paulhan, une commune rurale de 3.700 habitants de l’Hérault (34), une Conférence-débat de 2h15 qui a réuni plus de 400 participants dont une trentaine de maires de communes rurales du département.

Référent du groupe de travail sur la ruralité :

Alain MORA, Délégué départemental d’Allons Enfants pour l’Hérault

Participants :

A la tribune, étaient présents :

  • M. Denis CARRETIER, Président de la FNSEA Hérault
  • M. Jacques GODFRAIN, ancien Ministre, ancien Député de l’Aveyron et ancien Maire de Millau. Président de l’association A75 La Méridienne
  • M. Claude VALERO, Maire de Paulhan
  • M. Robert LECOU, ancien député de l’Hérault et Maire de Lodève
  • Mme Muriel MOURNETAS, Direction des relations extérieures de CASINO
  • Mme Rama YADE, Déléguée nationale d’Allons Enfants.

Problématique :

Après les attentats de Paris de janvier 2015 et à l’heure où les quartiers urbains vont mobiliser tous les moyens, Allons Enfants a souhaité qu’on n’oublie pas les territoires ruraux, où s’exprime un vif sentiment d’abandon. 

Partout, la ruralité subit, avec une violence inouïe, les contrecoups de la mondialisation et de la métropolisation : refonte du mille-feuille territorial, fermeture des services publics de proximité (écoles, petits commerce, services de santé, transports, insuffisance de connectivité, absence de perspectives économiques pour les jeunes, isolement avec 500 suicides en 3 ans chez les agriculteurs….

Allons Enfants s’intéresse à ceux qu’on n’écoute pas parce qu’ils ne font pas parler d’eux. Les habitants des territoires ruraux n’en sont pas moins des citoyens français. Et la République française, c’est aussi leur République.

Et nos campagnes ont de formidables atouts : le plus bel espace rural en Europe par sa diversité et le foncier disponible, un potentiel formidable pour l’économie verte et le développement durable, des dynamiques prometteuses en matière de tourisme, l’excellence économique etc

Evidemment, Allons Enfants aurait pu développer beaucoup de propositions, diverses et variées pour replacer la République au cœur des territoires ruraux et pallier ce manque d’attention et d’intérêt : la couverture en téléphonie mobile et internet, l’accès aux services de santé, l’assouplissement du numérus clausus des médecins, l’augmentation des dotations des collectivités, le développement du le tourisme et des produits locaux, etc…

Mais tout cela a déjà été dit.

Allons Enfants a d’autres ambitions pour la France rurale.

Ce qu’il faut c’est un nouveau pacte entre la République et les territoires ruraux.

Propositions d’Allons Enfants :

  • Moratoire sur la fermeture des services publics
  • Relance d’une 3ème génération de Pôles d’Excellence rurale, réservés aux jeunes.

Grandes lignes de la Conférence-débat de l’Hérault :

M. Jacques GODFRAIN, ancien Ministre, ancien Député de l’Aveyron et Maire de Millau, Président de l’A75 Méridienne : « Il faut du courage. Bravo pour le moratoire sur la fermeture des services publics. Mais avec quel budget ? Ce qu’il faut, c’est changer les mentalités ! Voir au-delà d’un petit emploi à la mairie. Santé et éducation sont deux sujets essentiels. A Millau, par exemple, on a construit un théâtre « La Maison du peuple ». La culture, la création, c’est important pour la ruralité ».

M. Claude VALERO, Maire de Paulhan : « La culture doit être au cœur de la citoyenneté. Il faut par exemple un réseau culturel des bibliothèques et des médiathèques. Comment desserrer la pression sur les métropoles ? Le tissage du lien social est décisif. Il y a dans les territoires ruraux, un instinct de solidarité, tout le monde se connaît. Je regrette qu’à Paulhan comme ailleurs, les enseignants n’habitent plus dans des logements de fonctions au cœur de l’école ou dans les villages. La fermeture des écoles normales a aussi signé la fin de la proximité».

M. Denis CARRETIER, Président de la Fédération départementale de la FNSEA : « Nous devons être fiers de ce qui se fait dans le département. Ces vingt dernières années, la qualité a progressé, notamment en matière de viticulture (avec les labels). Nous avons de l’excellence. Il faut maintenant nous améliorer sur d’autres points comme un accueil de qualité pour les touristes toute l’année, et pas seulement sur une ou deux saisons (tables d’hôtes, gites etc….). Pour cela, il faut un projet de territoire. Or, les évolutions actuelles ne vont pas dans ce sens. En matière agricole, nous sommes en ce moment en train de perdre des financements européens au profit des métropoles. Pour remédier à cette situation, nous avons besoin d’élus originaires du monde agricole, capables de faire comprendre à tous que nous devons pouvoir accueillir de nouveaux exploitants qui vivent de leur métier, et non du RSA ».

M. Robert LECOU, ancien Député de l’Hérault et Maire de Lodève : « Oui au moratoire sur la fermeture des services publics ! Il faut aussi faire confiance à l’innovation. Santé et Culture doivent être prioritaires. Appuyons-nous, en matière culturelle, sur les associations et les acteurs locaux plutôt que de parachuter chez nous des festivals. Je souhaite faire trois propositions : - aux maires : faites attention aux espaces ruraux, au respect de la terre que nous allons laisser aux jeunes ; - à la grande distribution : ne lâchez pas les petits villages ! - à Allons Enfants : n’abandonnez pas la problématique de la ruralité. Ce sujet manque singulièrement de relais au niveau national ».

Mme Muriel MOURNETAS, Direction des relations extérieures de Casino : « Casino veille à se maintenir dans les centre-villes et les centre-bourgs, le groupe ayant une vraie appétence pour la proximité : 6.500 points de vente ; 850.000 m² de surface en milieu rural. Nous avons les moyens de notre ambition de maintien de l’activité souvent grâce aux mairies qui nous louent des locaux. Ainsi, Casino sert de relais à la Poste dans certains villages voire même assume des services fiscaux, des activités pharmaceutiques et de boulangerie. En matière de santé, Casino expérimente dans le bassin historique de Saint-Etienne des visites médicales à distance par visio-conférence. Enfin, notre label « le meilleur d’ici » promeut des produits à moins de 80 km des lieux de vente ».

Note d’expert sur les propositions d’Allons Enfants